Témoignages

 

Cherif Saad-Bou
Oumar Kourdiyou, imam de Médine
Mohammed Abdallah al-Alawi
Bou MEDYEN
Serigne Sam MBAYE
 
 
Cheikh Oumar Kourdiyou, imam de Médine

Ce pamphlet a été envoyé en 1922 à Cheikh Ahmadou Bamba en guise de remerciement par Cheikh Oumar Kourdiyou, alors imam de la sainte cité du Prophète (PSL), Médine. Les Médinois, troublés par la politique de l'époque, avaient été inquiétés de plus en plus par les bandits et même par le Pouvoir de l'Etat. Ils formèrnt une délégation assez importante qui vint jusqu'à Diourbel, solliciter des prières auprès du Maître. Il pria pour eux et la situation redevint normale dans la région. A la suite de ce bienfait, les Médinois adressèrent cette lettre à Cheikh Ahmadou Bamba.

"La lumière de ta Wilaya est d'une preuve irréfutable.
Qu'on ne retrouve que chez les Saints très purs.

Si tu veux voir une lumière sainte authentique,
Observe bien celui-là qui a délivré l'Afrique de l'ignorance et des ténèbres.

C'est le Maître qui a fait de toute son existence
Glorification et remerciements à ALLAH et à son Prophète (MUHAMMAD)

C'est le Maître de la vérité, de la "Tarîkha" et de l'honnêteté
Venu pour entrainer l'Univers vers la précision dans la véritable croyance.

Et quand toutes les connaissances seront rassemblées comme la lune au dessus de la terre, la sienne sera la source où toutes les autres viendront s'abreuver.

Quand toutes les connaissances seront présentes, la sienne sera l'océan
Où tous les Saints viendront puiser, dans sa bonté illimitée.

O toi "serviteur du choisi" aux secrets indéfinissables,
Ces secrets auréolés de lumière que nul ne peut dénombrer,
Ton image illuminée est descendues sur la terre sainte de Médine.

Et tout le monde est revivifié par ton souffle bienfaiteur!
Et tous par ma voix, t'adressent leurs respectueux remerciements
En honorant ainsi ton incommensurable personnalité

Nous sollicitons auprès de toi, une assistance
Qui nous apportera tous les bienfaits que nous envieront nos ennemis,
Parce que tu es notre Protecteur qui nous otera nos malheurs
Pour nous couvrir de bonheur dont bénéficieront ceux qui te suivent de près et même de loin.

Regarde nous donc de ton regard sain qui nous lave de nos souillures,
De ce regard qui extirpe de nos âmes les maux apparents et le caché des maux!

O, Maître, aie pitié des habitants de notre terroir!
De cette pitité si immense et si sincère qui enthousiasme le Prophète,

Que la meilleure prière d'ALLAH s'accomplisse sur Lui
Et qu'ALLAH te paie tant que seront le ciel et la terre."

(Traduction de Assane Sow, Professeur licencié en arabe,
Lycée Cheikh Oumar Foutiyou, Saint-Louis, Sénégal)